[Pays-Bas] 400.000 policiers-citoyens

Rédigé par Usul le 22 janvier 2012


Transmis par Truks en Vrak, le 22 janvier 2012

Depuis MyEurop, le 20 janvier 2012

400.000 policiers-citoyens pour sécuriser les Néerlandais

Par Marco Bertolini (Amsterdam)

Faute de moyens et afin de réduire le taux d’affaires non-résolues, les autorités néerlandaises font appels à des citoyens bénévoles. Ceux-ci participent à des réseaux de surveillance ou s’enrôlent dans la "police volontaire". Une politique assortie de risques non-négligeables.

Ce matin-là, coincée entre des factures, une enveloppe bleue du fisc néerlandais et les habituels journaux publicitaires, je pique une enveloppe blanche, de format A5, destinée "aux habitants de cet immeuble". Je m’attends à une campagne de récolte de dons ou une invitation à une démonstration de lingerie coquine…

Mais non: c’est une lettre, accompagnée d’un formulaire d’inscription.
Elle porte le logo de la municipalité où je réside et celui d’un "réseau citoyen": BurgerNet. Sous ce dernier, une mention étrange: Veiligheidsregio ZuidLimburg (Région de Sécurité, Sud-Limbourg)…

Un réseau de volontaires pour ouvrir l’oeil

Intrigué, je lis le contenu: il s’agit d’une invitation, oui, mais à participer à un réseau de volontaires. Des citoyens qui aident la police à repérer tout individu suspect, personne disparue, auteur d’attaque ou d’incendie dans le quartier…

Si la collaboration avec la police résonne toujours mal aux oreilles francophones, évoquant des périodes sombres de l’histoire, il en va tout autrement dans le monde anglo-saxon et germanique, où la participation des citoyens au travail policier est perçu comme une contribution à la vie de la communauté.

Après avoir parcouru rapidement le courrier, signé par le maire et un de ses adjoints, je me connecte au site Internet pour en savoir plus.
http://www.burgernet.nl/

400.000 paires d’yeux vous surveillent


BurgerNet est né de l’idée d’un ex-policier de Rotterdam en 2008. En 2009, il a été expérimenté dans neufs communes des Pays-Bas. L’évaluation du projet-pilote était positive et les autorités ont donc décidé de l’implanter partout dans le pays.
http://www.smvp.nl/files/burgernet.pdf

Aujourd’hui, il est actif dans 150 municipalités et compterait 400.000 membres.

En réalité, il est difficile de savoir combien sont actifs ou sont inscrits dans deux localités au moins (la résidence et le lieu de travail, par exemple).

Le mode de fonctionnement de BurgerNet est très simple: vous vous enregistrez au système via le site Internet. Si quelque chose se passe dans votre quartier, vous recevez un SMS ou un appel vocal sur votre téléphone mobile. Il peut s’agir d’un cambriolage, d’une personne disparue, d’un délit de fuite, etc.

Votre rôle est d’ouvrir l’œil afin de repérer la personne ou le véhicule signalé. Si c’est le cas, vous appelez gratuitement le numéro 0800-0011 où vous serez mis en contact avec un policier du centre de communications.

"De cette manière, vous aidez la recherche et vous contribuez à une environnement plus sûr",m’explique mon bourgmestre (maire) dans sa missive.

Lire la suite :
http://fr.myeurop.info/2012/01/20/400000-policiers-citoyens-pour-securiser-les-neerlandais-4332

Truks en Vrak :
http://www.bbec.lautre.net/www/spip_truks-en-vrak/

Classé dans : Actu - Mots clés : contrôle, international, contrôle social, liberté, sécuritaire, police

1 commentaire

jeudi 15 mars 2012 à 00:27 fore a dit : #1

Excellent article :)

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot pjmcak ? :